Imprimer

Une agriculture traditionnellement riche

ble

Comme toute vallée alluviale, la vallée de la Seine a toujours favorisé l’agriculture. Le peuplement de ce secteur en atteste puisque des fouilles archéologiques ont mis au jour des habitats sédentaires de l’âge de fer et du bronze.

L’époque carolingienne témoigne d’une agriculture développée et l’on date la présence de moulins sur la Seine de cette période. Plus récemment, au XIXè siècle, le fleuve est un moyen de communication, les pâtures du Nogentais étaient célèbres pour le foin qu’elle donnait aux chevaux de la Garde Républicaine. La mécanisation de l’agriculture a permis la création de grandes exploitations annonçant la proximité des riches plaines briardes limitrophes aux rendements comparables. Dans ce contexte, et depuis déjà quelques décennies, l'économie de l’agro-industrie se développe fortement.
L'agriculture à Nogent-sur-Seine, photo d'un tracteur

Dans le Nogentais, l’agriculture est représentée par de grandes exploitations comparables à celle de la Brie proche. L’élevage y est peu représenté. Cette agriculture riche à permis à de nombreuses activités de se développer comme le maraichage (tomates, oignons…), le conditionnement de la pomme de terre, la recherche de semences, jusqu’aux agro-ressources et à la logistique dédiée au maraîchage.