Imprimer

Au fil de l'eau

Photo illustrative d'une péniche sur la Seine à Ngent-sur-Seine

À l’état naturel, le niveau d’eau de la Seine ne dépasserait pas un mètre durant 6 mois de l’année ! Cette réalité montre l’utilité de la régulation du fleuve. Ce rôle de régulation et celui de gestion du trafic fluvial incombent à la subdivision de Nogent-sur-Seine du Service de la Navigation de la Seine qui a compétence sur 65 km de rivière de Seine et de canaux entre Saint-Germain-Laval et Marcilly-sur-Seine (Marolles-sur-Seine, La Grande Bosse, Jaulnes, Vezoult, Villiers-sur-Seine, Melz-sur-Seine…), ainsi que sur le canal – aujourd’hui déclassé - de la Haute-Seine jusqu’à Méry-sur-Seine. Atout économique en tant que voie de communication, le fleuve connaît aussi un intéressant développement touristique soutenu par la création des haltes fluviales de Bray-sur-Seine, Marcilly-sur-Seine et Nogent-sur-Seine.

D’ailleurs, sur d’autres cours d’eau comme l’Yonne, le Loing ou les canaux de l’Est, nombreuses sont les communes qui, elles aussi, misent sur le développement du tourisme fluvial. Gratuite et sans demande d’autorisation particulière, cette aire de stationnement offre le confort d’une alimentation en eau et en électricité. Outre ces services, les plaisanciers trouveront dès leur arrivée un panneau leur indiquant les commerces et les possibilités de visites dans la ville.

Depuis le Moyen-Age, le port de Nogent-sur-Seine est l’un des plus importants à l’amont de Paris. Il était même le plus important lorsqu’en 1340, Philippe de Valois créa les greniers à sel. A partir de 1789, les activités du port se diversifièrent : farine, vins, charbon, bois, fer… ces denrées et matières premières transitaient par le port de Nogent-sur-Seine au cours des deux derniers siècles. Parallèlement au transport de marchandises, ce port assurait, en deux jours, celui des voyageurs vers Paris par coche d’eau. Le jeune Bonaparte, revenant de Brienne où il était à l’école militaire, s’embarqua à Nogent-sur-Seine pour rejoindre la capitale. Frédéric Moreau, héros de Gustave Flaubert, effectuait le même trajet lorsqu’il rendait visite à son oncle à Nogent. Concurrencé par l’essor du chemin de fer, le port fut délaissé jusqu’en 1968, année durant laquelle il fut aménagé pour l’expédition des denrées agricoles. A cette époque il devint le second port céréalier de France. La Seine représente un atout majeur, qu’il soit touristique ou économique.

Les ouvrages les plus anciens de la subdivision de Nogent-sur-Seine remontent à 1880. Le pont-levis de Pont-sur-Seine date de 1903 et a été restauré en 1947. Le canal, en plus d’être navigable, sert aussi à réguler – en partie – le fleuve. Chaque écluse fait office de barrage. Ainsi la crue d’avril 2001 due à une pluviométrie exceptionnelle n’a pas eu de répercussions trop catastrophiques, malgré les 7000 ha de terres cultivées inondées. Forêts, champs, fossés - tous les bassins - ont épongé la crue.

Les barrages, au nombre de sept, permettent donc de réguler le fleuve et de maintenir le niveau d’eau nécessaire à la navigation et à l’alimentation en eau. Les aménagements de la rivière contribuent de plus à la préservation de l’environnement.Ils permettent le soutien des nappes phréatiques, la préservation des équilibres écologiques autour des frayères ou zones de nidification et une meilleure oxygénation du fleuve. Les 11 écluses de la subdivision assurent, elles, le passage des bateaux entre les biefs. De St-Germain à la Grande Bosse le fleuve accueille des bateaux et convois de 3000t, de la Grande Bosse à Bray-sur-Seine puis Nogent-sur-Seine 1000t. Le fleuve dispose d’un fort potentiel de développement de transport de marchandises (céréales, sable…). Après la chute du transport fluvial dans les années 90, les tonnages aujourd’hui ont largement remontés, dopés par le transport conteneurs.

SNS bassin de la Seine : 282 écluses, 84 barrages, 24 ponts-canaux et ponts-acqueducs, 7 tunnels…Un réseau, sur 5 régions et 17 départements : 1427 km de voies navigables dont 865 de rivières, 562 km de canaux, 496 km de voies à grand gabarit, 108 km de voies à gabarits intermédiaires, 823 km de voies au gabarit Freycinet. SNS subdivision de Nogent-sur-Seine : Ecluse du Pont vert Tél. 03.25.39.86.48, Fax : 03.25.39.09.98.

Liens utiles :