Imprimer

Narcisse Carbonel

Stèle de Narcisse Carbonnel à Nogent-sur-Seine

« Ici repose Jean François Narcisse Carbonel, professeur et compositeur de sa Majesté la Reine Hortense, né le 10 mai 1773, décédé à Nogent-sur-Seine le 8 août 1855 » : pierre tombale, cimetière de Nogent. Né en 1773 d’un père provençal lui même musicien, élève de l’Opéra à 9 ans et de l’Ecole Royale de chant à sa création en 1783, Jean françois Narcisse Carbonel deviendra professeur de chant.

 

 

 


On dit de lui qu’il était « excellent accompagnateur, s’identifiant avec le chanteur, ce qui lui donnait une supériorité incontestable (…) tenant sans doute qu’il était lui-même excellent chanteur ». Il composa la musique de romances genre à la mode depuis le XVIIIe. A partir de 1807, lorsque la reine Hortense revient à Paris après s’être séparée de Louis Bonaparte roi de Hollande, elle «monte sa maison» - avec l’accord de l’Empereur – et Carbonel y est employé ordonnateur des arts pour la musique.

 

«Ces messieurs avaient 100 louis d’appointements par an et n’avaient pas grand chose à faire. L’un se devait d’arranger les concerts mais il n’y en eut presque jamais». La Reine préférait faire de la musique, entendre un talent et en jouir seule sans cérémonie. A partir de 1814, suite aux restrictions budgétaires imposées à la famille impériale Carbonel redevient professeur et ce jusqu’en 1830, lorsqu’il se retire à Nogent à l’âge de 57 ans au 6 rue St-Epoing. La Reine, décédée en 1834, aura entretenu une correspondance suivie avec Carbonel a qui elle soumettait ses compositions musicales. Elle disait «lui seul me devine à merveille». Seuls quelques écrits en témoignent car un incendie en 1838 de la maison de la rue St-Epoing fit perdre à Carbonel ses biens les plus précieux (écrits, objets d’arts…). L’homme d’une «gaieté malicieuse qu’a bien rendu le buste de Ramus» entretenait des «rapports piquants avec la plupart des grands personnages qu’il avait côtoyés». Il sera inhumé au cimetière de Nogent en 1855 aux côtés d’un ami musicien décédé en 1848.

Née en 1783, la reine Hortense est la fille du vicomte de Beauharnais (guillotiné en 1794) et de Joséphine qui, veuve, épouse en 1796 le général Napoléon Bonaparte, futur Napoléon 1er, Empereur des Français de 1804 à 1814. Hortense fut mariée par l’Empereur à son frère Louis Bonaparte – nommé par ailleurs Roi de Hollande - pour faire accepter par sa famille son union avec Joséphine de Beauharnais (répudiée faute d’héritier). Louis Bonaparte, maladif et jaloux, n’accepte pas Joséphine et se montre odieux avec sa fille, son épouse. Ils auront trois fils dont le futur Napoléon III, Empereur des Français de 1852 à 1870. En 1807, leur divorce est accepté par l’Empereur et, jusqu’aux restrictions touchant le train de vie des proches de l’empereur en 1812, Hortense mène à Paris une vie aisée consacrée aux arts."

Remerciements à André Lebert