Imprimer

La famille Boeswillwald

Emile Boeswillwald, la famille Boeswillwald possédait une résidence à Nogent

La famille Boeswillwald est d’origine alsacienne. Elle possédait à Nogent-sur-Seine une résidence de campagne dès le milieu du XIXème siècle. Comme nombre de familles bourgeoises de l’époque, les Boeswillwald avaient une tradition militaire bien ancrée.

 

Destiné à embrasser une carrière d’officier, le jeune Emile Artus (1876-1935), fils de Paul Boeswillwald, victime d’une mauvaise chute et d’une maladie chronique des bronches, dut renoncer à ce projet. Encouragé par l’environnement artistique de la famille, il est admis en 1895 à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts. Il fut l’élève de Léon Bonnat. Il exposera régulièrement au Salon de la Société des Artistes Français et participera également au Salon de l’Ecole Française de 1905 à 1920 et au Salon d’Hiver.

En 1928, il obtient un poste de professeur de dessin à l’Ecole Polytechnique. Il décèdera accidentellement le 20 mars 1935. Sa production est restée à l’écart des courants modernes qui bouleversèrent l’art à la charnière des XIXème et XXème siècles. Elle est le reflet d’un art garant des principes moraux de la bourgeoisie et de la tradition artistique reçue lors de sa formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris.

Le grand-père de l’artiste peintre, Emile Boeswillwald (1815-1896) fit une brillante carrière d’architecte en conduisant les restaurations d’édifices prestigieux. Il succéda à Mérimée comme Inspecteur Général des Monuments Historiques et il fut le collaborateur de Viollet-le-Duc et de Lassus a Notre-Dame de Paris.

Son fils aîné, Paul, le père de notre peintre, fut lui aussi un brillant architecte et il suivit l’enseignement de Viollet-le-Duc. Il travailla avec ce dernier à la restauration de la cité de Carcassonne.